Poster un commentaire à la suite de l’article...

lundi 6 octobre 2014

Compte-rendu du rassemblement de Montpellier 2014

Ce rassemblement aurait pu ne pas avoir lieu. En effet devant le peu d’empressement que mettaient certains des nôtres à s’inscrire, les organisatrices ou plutôt l’organisatrice car elle fut pratiquement seule à l’organiser – je veux parler de notre admirable trésorière-adjointe Annie Pascuito- nous (...)

En réponse à...

Logo de FERNON Jean-Paul
vendredi 3 octobre 2014 à 19h15 - par  FERNON Jean-Paul

Voici quelques messages que nous avons reçus à la suite de ce rassemblement :

* Freddy BENICHOU
Ma chère Annie (Pascuito)
Nous voici de retour après cette parenthèse heureuse enterre montpelliéraine. Et alors que les souvenirs affleurent et se mêlent à notre paysage familier retrouvé, nous voulons vous remercier pour le travail accompli en amont de cette belle manifestation, l’énergie déployée pour que tout concorde et converge vers la réussite, vous qui êtes restée si discrète pendant notre séjour où tout révélait le bon choix fait au départ.
Car la réussite d’un rassemblement tient pour beaucoup au cadre choisi, et c’est dans ce lieu agréable que les échanges, les relations renouées avec plaisir ont pu s’épanouir. L’alternance des places désignées et du libre choix pour les repas a permis un brassage plus large et, comme chaque année, la découverte de la personnalité de tel ou telle. Et quelle surprise de voir des nouveaux ! Décidément vive le rassemblement annuel !
L’hôtel d’abord donc : j’ai aimé la situation remarquable au calme, près du tramway, à deux pas du centre ; le personnel discret et attentif, rapide et efficace à table. La qualité des repas est à souligner : on devine à la cuisine un homme de l’art qui aime le beau et le bon (le kalos kagathos existe au-delà de la philosophie) et qui sait dresser une assiette : de bons produits présentés pour donner envie. Nous avons là aussi été comblés. Bref, un choix judicieux et éclairé, pour lequel, chère Annie, nous vous remercions.
Bravo pour avoir opté samedi et dimanche pour le petit train, ce fut agréable à Montpellier et encore plus à La Grande Motte. Quelle découverte ! Arriver à concilier urbanisme et espaces verts, à créer beauté et harmonie, voilà une prouesse, pour nous qui avons connu la côte désolée et sauvage dans les années 60…
La mission Racine a bien travaillé ! La balade en mer nous a fait découvrir les marinas, un autre art de vivre…
Ces images resteront longtemps gravées en nous, grâce à vous, Annie. Merci pour tout.

* Sébastien et Elisabeth NUNEZ
Salut,
Voilà les quelques photos que je voulais t’adresser et avec Elisabeth on tenait à vous remercier pour cette brillante organisation et disant à nous revoir
bises de nous deux

* Cyrille ESCLAPEZ
Mon cher Jean Paul,
Je te remercie pour ton envoi, et ta disponibilité pour le rassemblement des anciens....Il est vrai que l’usure du temps agit sans conteste et lisse nos souvenirs. En ce qui me concerne, j’ai eu grand plaisir de retrouver des camarades et d’avoir des nouvelles des uns et des autres
Mes amitiés à vous deux

* Louis Jacques BOURGAT
Salut jean -Paul
Tu me fais penser à une anecdote fumante qui m’est arrivée à l’examen du brevet. Je la raconte toujours quand la conversation permet de revenir sur des souvenirs scolaires . J’avais, pour réviser l’histoire et la géographie, fait des résumés que j’avais appris presque par cœur . J’avais retenu que le professeur en histoire nous avait dit : "le chancelier de Bismarck disait que les français s’enlisaient dans une " mer de boue" du parlementarisme .Moi, comme je prenais des notes, j’ai cru comprendre" Merde Boue" réflexion que j’ai ressortie à l’écrit de l’épreuve d’histoire du brevet que j’ai d’ailleurs eut haut la main. Je pense que le prof qui m’a corrigé doit en rire encore ; . Mais je crois plutôt qu’il doit penser que j’avais au contraire le sens des réalités qui nous attendaient’ .
Mes amitiés à tous deux.

* Michel Elie AMAR
Merci pour ton message, et les photos, chaud au cœur :
Je te remercie pour ton accueil, je dirais familial.
C’est la première fois que je rencontre tous ces braves gens, aussi sympathiques les uns que les autres.
Vraiment j’étais très heureux, particulièrement la rencontre avec R. MAGANA et sa charmante épouse PIERRETTE,(je ne me trompe pas de prénom !) voilà une personne que je ne connaissais absolument pas étant donné que j’ai quitté AIN EL ARBA en Janvier 1956 , âgé de 18 ans., et tout d’un coup elle me parle de ma mère et la nomme par son prénom HANNA, je m’attendais à tout mais pas à cette joyeuse surprise qui m’a ému aux larmes, de même RAPHAEL qui me parle de : mon père et de mon frère JOSEPH,–lorsqu’ils avaient quitté le village pour ISRAEL, en 1960,…
C’est pas mal… Ne serait-ce que sur ce point particulier : je suis très, très heureux.
Tout le monde était gentil, tout le monde était sympa . agréable, mes amis d’enfance : CYRILLE, SEBASTIEN, MAGANA et son épouse, sans compter les voisins d’AIL EL ARBA de St. MAUR de RIO SALADO ET LES ENVIRONS .
A mon retour je suis passé par MILLAU où j’ai déjeuné avec Denis BELDA.
L’endroit était sympa. Y compris « la bouffe »
Dans le cas d’une cotisation, je suis d’accord tu m’envoies les conditions ou document à remplir et je t’adresse le chèque demandé.
En espérant remettre ça à l’année prochaine si Dieu le veut.
J’embrasse tout le monde,
Sincères amitiés.

* Georges TALAVERA
Cher Jean-Paul.
Dans toute réunion d’information il faut s’attendre à tout. Les filles d’Alysgo n’étaient pas
prêtes pour ce sujet sauf quelques unes après la réunion. Ce qui compte pour nous c’est d’être
convaincants, de mettre en place un organigramme pour répartir les tâches, de contacter le bureau national des cercles algérianistes pour avoir leur soutien, et encore de contacter les cercles départementaux et d’informer sur le projet comme je l’ai fait pendant quelques-unes de leurs réunions.
Notre projet je l’avais déjà signalé est une transmission de la mémoire donc sur le futur ayant pour base une légitimité très ancienne pour une revendication territoriale (deux ou trois enclaves par exemple).
Amitié

* René MILLISCHER
Cher Jean-Paul
Je suis désolé de n’avoir pu discuter un peu avec toi à Montpellier mais cela a été compensé par le grand plaisir que j’ai eu à m’entretenir avec Jacqueline. J’ai aussi été heureux de rencontrer Titou Reynes et Jean-Louis Lozano que je n’avais pas revus depuis 1959 ! Je crains que la prochaine réunion (à Paris si j’ai bien compris) réunisse encore moins de monde. Mais je compte bien y assister.
Concernant ta demande pour le Bulletin, je n’ai guère d’anecdote mémorable du Lycée à rapporter autre que celles qui ont déjà été souvent racontées (celle de l’incendie au dortoir par exemple). Si tu penses que cela peut intéresser, je te propose simplement un texte de deux pages relatant un souvenir de mon enfance à Damesme. Il fait partie d’un recueil de mes souvenirs de jeunesse en Algérie que j’ai écrit il y a deux ans à la seule intention de mes enfants et petits-enfants. Tous ces souvenirs ont un caractère purement familial et n’ont d’intérêt que pour mes proches. Cependant ces deux pages se situent à un moment de l’histoire de notre Algérie peu souvent évoqué...Si tu penses que cela peut convenir tu pourras l’inclure.
Amitiés à toi et Jacqueline

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Agenda

<<

2021

 

<<

Septembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois