Marc Labussière (1936-2007)

jeudi 21 février 2013

C’est dur à croire et pourtant…
Comme je l’avais dit à certains d’entre vous qui le connaissaient bien et qui me demandaient de ses nouvelles, Marc avait dû rentrer en urgence d’Espagne - où il a coutume de vivre une grande partie de l’année - pour être hospitalisé à Toulouse à la clinique Ambroise Paré. C’est son amie Pascale qui le ramène dans sa voiture et qui lui rendra plusieurs fois visite. Son état est jugé très sérieux. Il souffre de nombreuses affections à la fois et le diagnostic est difficile à établir. Après un traitement de choc et un régime draconien, Marc est remis miraculeusement sur pied. Ses enfants qui habitent dans le Nord, prévenus, viennent lui rendre visite plusieurs fois. Marc quitte alors la clinique pour un séjour dans une maison de repos " le Val des Cygnes " près de Labarthe-sur-Lèze à une trentaine de km de Toulouse où il reçoit la visite de certains d’entre vous et pas mal de courrier qui lui font le plus grand plaisir. Mais très vite, il est obligé de revenir en clinique à la suite d’encéphalopathies aiguës et répétées qui posent problème aux médecins . A la sortie, le moral est bon même si Marc est très amaigri ; il envisage de s’installer dans une maison de retraite " Le Grand Marquisat " à Tournefeuille. Ce qui est fait très rapidement grâce aux efforts de son beau-fils Jean-Luc et son épouse Christiane qui lui rendent visite presque chaque soir depuis le début et qui s’occupent de son linge et de toute la paperasse. C’est aussi grâce à Jean-Luc et à Christiane que je suis tenu régulièrement au courant de la situation. Malheureusement à peine installé dans son appartement qu’il décore avec quelques meubles nouvellement rapportés d’Espagne, Marc est à nouveau victime d’une nouvelle crise d’encéphalopathie qui le ramène à la clinique Ambroise Paré. Son état s’aggrave encore et notre ami tombe dans un état comateux le samedi 10 mars. La veille je lui avais rendu visite et j’étais revenu très abattu de le voir si fatigué. Il ne plaisantait plus comme à son habitude avec les jeunes infirmières ou aide-soignantes, ne se plaignait plus de ce qu’on lui servait à boire ou à manger …Je ne l’ai pas reconnu .
Après plusieurs jours dans le coma , Marc nous a quittés définitivement le samedi 24 mars dans l’après-midi.

Qui était notre ami Marc Labussière ?

JPEG - 11.4 ko

Né à Mostaganem le 26 septembre 1936, il est élève potache au lycée Lamoricière dans les années 50/60. Marc était un personnage qui ne laissait personne indifférent. Tous ceux qui ont fréquenté l’établissement à cette époque s’en souviennent. Certains profs plus encore que les élèves … Beau gosse, grande gueule sympathique, sportif, courageux, aimant la castagne…mais très honnête et respectueux de la parole donnée. Bon vivant et chahuteur, il a fait les 400 coups au lycée … avant de se ranger comme élève-maître puis maître d’internat.
La " Commanderie " du Lycée avait vu juste en le nommant à ce poste car il était sûrement le mieux placé pour empêcher les autres de chahuter connaissant lui-même toutes les ficelles !.. C’est là que je l’ai bien connu ! Il surveillait les études du soir. Impressionnant. J’étais alors en 5ème ou 4ème et ce n’était pas triste ! Beaucoup d’histoires à raconter ….

¨

* *
*

Pourtant c’est lorsqu’il crée ALLO en avril 1991 que je partage très vite son
enthousiasme et le fréquente assidûment. Je découvre la face cachée de l’homme. Très sensible et profondément attentif aux autres, ami fidèle et généreux, nourrissant de grands projets et y travaillant sans relâche. Comme l’officier qu’il était, il avait le sens du commandement, de l’ordre, de la méthode et apportait beaucoup de soin à ce qu’il faisait. C’est à lui, ne l’oublions pas, qu’on doit d’avoir pu se rencontrer après une cinquantaine d’années pour évoquer nos années-lycée !
Dès l’année 1990 et peut-être même avant , il projette de créer une Amicale des anciens potaches et c’est sur les plages d’Espagne où il rencontre quelques copains (René Paul Weber, Bernard Andreu, Luc Verlinde, Jean Ruiz, Robert Martinez ..) qu’il échafaude et nourrit son projet. Il souhaite ardemment faire revivre ces années de jeunesse où, somme toute, comme nous tous, il a été heureux. Années où l’on se construit, où l’on devient un homme …

Dans son entreprise , il sera grandement épaulé par son épouse Rose qui nous a quittés il y a à peine trois ans. C’est elle d’ailleurs qui proposera d’appeler l’amicale " A.L.L.O . " Elle apportera aussi la note féminine indispensable à cette troupe de matchos …


Très vite un groupe de pionniers vient les rejoindre et les aider à réaliser notre merveilleuse amicale .

Aux premiers copains cités plus haut , il faut ajouter les premiers administrateurs d’ALLO : Antoine Lopez, Jean Vincent, Georges Séguela, Guy Girona, Jean-Paul Victory, Fernand Garcia, Claude Belais, Bernard Garson, Jean-Marc Coipel, Henri Brenot, Georges Séguela, Robert Piétri, Jean-Paul Taddéi, René Albert, Pierre Nicoli, Louis Verlinde, Roland Roustan, Ernest Reyne, Lucien Petit, Jean-Claude Bazet, Roger Sportouch, Jean-Pierre Rondeau , Roger Grabli , Pierre Teillet, André Masson, Henri Milhe-Poutingon, Jacques Bauer , André Darmon, Jean-Claude Visdomine, Roland Combes, Jean-Paul Fernon, Pierre Chanal, Jean-Claude Adrover, Michel Tari, Claude Victorri , Guy Acolas, Fernand Ayela, Gérard Sétien, Raphaël Magana, Michel Bruggeman, Jean-Claude Martinez, Gilles Botella, Henri Lafite, Pierre Moya, Jean-Pierre Santini, Pierre Soto, … D’autres encore dont j’ai oublié les noms et qui voudront bien m’excuser de ne pas les citer….

Marc sera le président fondateur d’ALLO
.
Il occupera les fonctions de président pendant 5 ans et se retirera en 1996 pour laisser la place à Georges Descat. En 2001, à la suite d’incidents regrettables, comme beaucoup de potaches, pour le moins déçu par la conduite des nouveaux dirigeants d’ALLO, il se retirera définitivement de l’association qu’il avait lui-même créée. Avec ces potaches , il adhérera bien volontiers à la nouvelle amicale qui prend forme à mon initiative au cours des ans et qui deviendra " les Anciens Potaches du Lycée Lamoricière d’Oran et leurs Amis ".
Cette amicale, nullement structurée et animée par un groupe de volontaires bénévoles, organise chaque année depuis 6 ans des retrouvailles bien sympathiques et surtout très chaleureuses.

JPEG - 59.4 ko

Elle sert de trait d’union entre nous tous et témoigne ainsi de la solidité des liens de camaraderie et souvent d’amitié qui nous unissaient au Lycée. Chaque année de nouveaux camarades viennent nous rejoindre. L’amicale est ouverte à tous . Nous avions choisi cette année comme lieu de rencontre Millau (Aveyron) et son fameux viaduc .
Pour la première fois , Marc ne sera pas des nôtres .
Nous ne l’oublierons jamais .
Nous partageons l’immense peine de tous les siens, de ses enfants et petits-enfants à qui nous adressons nos condoléances bien sincères et l’assurance de notre fidèle amitié.

Après avoir pris l’avis de certains d’entre vous et en pensant à vous tous , nous avons décidé d’offrir une gerbe de fleurs au nom des " Anciens du Lycée Lamoricière d’Oran " lors des obsèques qui doivent se dérouler en l’église de Plaisance du Touch . Notre manière à nous d’honorer l’ Ami que nous n’oublierons pas .

Jean-Paul VICTORY (2007)


Commentaires

Agenda

 

2017

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois